vendredi, avril 21, 2006

Jeunesse syrienne et Internet Cafés : à quoi tu surfes ?





Cette publicité placardée sur un abribus damascène n’est qu’un rêve de publicitaire !!! Visiblement, ce n’est pas le Coran qu’on regarde le plus sur l’ordi. On n’est pas à la maison non plus. Et probablement, on ne porte pas une jolie dashdasha immaculée…
Allez, je suis en verve : si les mains sont croisées sur le ventre, ce n’est pas forcément pour la prière….

Dans le monde arabe comme ailleurs, difficile d’apprécier un peu mieux qu’au « pifomètre » les pratiques des internautes (sans parler, question encore plus compliquée, des effets « concrets » de ces pratiques…) Faute d’un rapport Kinsey dans ce domaine, on peut tout de même se réjouir des éléments apportés par un prof de Tartous, ‘Abd al-Rahmân al-Tayshouri, qui a fait passer un questionnaire auprès d’une centaine étudiants locaux (fac d’éducation, de commerce et d’informatique), usagers des cafés Internet.

Voici les résultats, publiés dans le définitivement très utile All4syria.org.
(édition du 19 avril 2006).

Bonne nouvelle, après tout ce que le pays a connu…, les jeunes syriens sont exactement comme les autres : quand ils ont moins de 20 ans, ou quelque chose de ce genre, ils surfent sur les sites de cul, et chattent et essaient de faire des rencontres !!! Le cadet de leur souci : les sites techniques !

On remarque encore que le sport est bien placé (3e position, décidément, ils sont très normaux ces jeunes !), mais également les sites musulmans, une réalité régionale sans aucun doute.

Le côté sérieux du Net – les infos, les moteurs de recherche, les forums de discussion – viennent en queue de liste. D’une certaine manière, cela permet de penser que les étudiants ont répondu avec franchise au questionnaire qu’on leur a proposé.

Un détail intéressant : 10 % des usagers des cafés Internet (qui paient 2 000 LS en moyenne par mois pour cela, une vraie somme en Syrie) ont AUSSI un compte chez eux. Le café est donc un lieu pour les pratiques individuelles, en rupture avec l’ordre familial…

Ce sont essentiellement des usagers. A peine plus de la moitié d’entre eux (55 %) ont une boîte électronique, dont il apparaît qu’elle sert bien souvent à stocker les précieux dossiers porno !

(Décidément, cette notice ne passera pas la censure de l’USJ !)

1 commentaire:

encyclopedie gratuite a dit…

Ce blog est génial